+ 33 6 82 73 19 16 contact@rg-conception.fr

Blog

HomeUrbanismeComment calculer l’emprise au sol ?

Comment calculer l’emprise au sol ?

Définition facile

La surface de l’emprise au sol est une aire qui s’exprime en m².
L’emprise au sol est la projection verticale d’une construction sur votre terrain. Autrement dit, si vous regardez votre parcelle sur une vue satellite, sur Google Map ou geoportail par exemple, c’est la surface de tout ce qui est construit sur votre terrain. Voici globalement ce qu’est la surface de l’emprise au sol. Nous allons par la suite vous expliquer les subtilités à prendre en compte pour bien réaliser ce calcul

Du point de vu urbanistique

La surface de l’emprise au sol vous permet notamment de déterminer s’il vous faut déposer une demande de permis de construire ou une déclaration préalable aux travaux. Par exemple, si vous souhaitez construire un carport de moins de 20m² de surface d’emprise au sol, une simple déclaration préalable aux travaux sera suffisante. En revanche, si ce carport fait plus de 20m² au sol, il vous faudra déposer une demande de permis de construire. C’est à ce moment là que la surface de l’emprise au sol entre en jeux. En effet, si une construction est déjà présente sur votre unité foncière, il faudra l’inclure. Et si la surface globale de l’emprise au sol dépasse 150 m², vous aurez alors recours à un architecte.

Comment calculer la surface de l’emprise au sol ?

Comme indiqué précédemment, la surface d’emprise au sol est une aire exprimée en m². Le calcul est simple : vous multipliez la largeur par la longueur de la construction. Ne prenez pas en compte les différents niveaux, comptez l’aire à partir des murs extérieurs. Les débords de toiture ainsi que les marquises non soutenus par des poteaux ne constituent pas de l’emprise au sol. Voyons cela avec des exemples concrets.

Exemple simple

Commençons par une exemple simple.
Vous souhaitez faire construire une maison qui mesure 10m x 7m au sol et qui est sur deux étages avec deux balcons de 3m² chacun.

Calcul de l’emprise au sol:
CES = 10m x 7m
CES = 70m²

La surface de l’emprise au sol sera de 70m². La surface de l’étage et la surface des balcons n’étant pas prise en compte.

Exemple un peu plus complexe

Vous souhaitez faire construire une maison qui mesure 10m x 7m au sol et qui est sur deux étages avec une terrasse de 5m² au rez-de-chaussée et une terrasse de 5m² à l’étage soutenue par deux poteaux. Accolé à cette maison vous souhaitez faire construire un garage de 30m² au sol.

Calcul de l’emprise au sol:
CES = 10m x 7m (base maison) + 5m² (terrasse) + 30m² (garage)
CES = 110 m²

La surface de l’emprise au sol de la base de la maison sera de 70m². La surface de la terrasse état soutenue par des poteaux sera de 5m². Nous ajoutons à cela le garage de 30m² au sol. La surface de l’étage n’étant pas pris en compte.

La surface de l’emprise au sol totale sera de 110 m²

Quelles sont les constructions concernées par la surface d’emprise au sol ?

Globalement ce qu’il faut retenir dans le calcul de la surface de l’emprise au sol est que les surface bati en dur (béton) et donc non éphémère, seront prise en compte dans la surface de l’emprise au sol. Et que toute les surfaces supportées par des poteaux sont prisent aussi en compte.

Dans le calcul des surfaces prisent en compte pour l’emprise au sol il faut savoir qu’il y a des petites subtilités. Un exemple simple est celui de la terrasse: si la terrasse est construite en dur (béton), la surface de la terrasse sera prise en compte. Cependant, si la terrasse est en bois (donc démontable), la surface ne sera pas pris en compte.

Liste non exhaustive des surfaces au sol des constructions à prendre en compte

  • Surface au sol à partir du nu extérieur d’une maison
  • Véranda
  • Terrasse béton
  • Terrasse surélevée soutenue par des poteaux
  • Abri de jardin
  • Garage
  • Piscine
  • Serre
  • Carport

Liste non exhaustive des surfaces au sol à exclure

  • Surface des étages des constructions
  • Clôtures et portails
  • Terrasse en bois sur terre plein
  • Surfaces goudronnées ou gravillonnées
  • Impact des balcons non soutenu par des poteaux
  • Débords de toiture

Schéma explicatif du calcul de l’emprise au sol

Comment calculer la surface de l'emprise au sol?

Conclusion

Le calcul de la surface de l’emprise au sol et plus ou moins complexe selon les cas. L’essentiel est de retenir que tous ce qui possède des fondations dans le sol, et considéré comme de la surface d’emprise au sol.

AJOUTER UN COMMENTAIRE